vendredi, juin 16, 2006

La bibliothèque, objet complexe



Je découvre via la liste Biblio-fr à la fois le site des Archives Audiosuelles en Sciences Humaines et Sociales et la tenue d'une journée d'étude le 11 mai 2006 dernier sur "La bibliothèque entre physique et virtuel : objet complexe de sens, objet d'usages complexes"
organisée par des chercheurs du groupe de recherche de Paris 8 "Documents numériques et usages" dont le site définit entre cette problématique :
Construire, déconstruire, reconstruire semble être le nouveau credo de conception des documents qui, parce qu'ils s'appuient sur des formats garants d'une interopérabilité idéale, sont à la base d'un nouvel ordre numérique vers lequel les organisations humaines ne peuvent que tendre.




Cette journée faisait suite à celle du 12 mai 2005 ("Les Bibliothèques à l'ère du numérique : nouveaux lieux ? nouveaux usages ?") dont quelques unes des interventions sont disponibles sur le site des Archives Audiovisuelles de la Recherche en Sciences Humaines et à celle du 8 avril 2004 sur les "Bibliothèques Numériques", journée qui a donné naissance à un ouvrage éponyme publié aux éditions Hermes-Lavoiser en 2005.

Le programme de la journée de cette année reprenait huit interventions :
  • "La bibliothèque : appréhender l'objet conceptuel pour en améliorer les usages" (Français) Fabrice PAPY - Laboratoire Paragraphe, Université Paris VIII, France
  • "Interroger, explorer et localiser : amplifier l'accessibilité du fonds documentaire" (Français) Sophie Chauvin Université Paris VIII, France
  • "Usage comparé d'outils de recherche documentaire: premiers résultats et pistes d'analyses ouvertes" (Français) Viviane FOLCHER - Laboratoire Paragraphe, Universté Paris VIII, France
  • "Etude de la recherche d'information par l'analyse des mouvements oculaires" (Français) Laure LEGER , Université Paris VIII, France
  • "Des bibliothèques de proximité au SID : nouveaux usages et évolution des services documentaires à l'Université d'Artois" (Français) Corinne LEBLOND - SCD - Service Commun de la Documentation, Université d'Artois, France
  • "RAMEAU, malgré tout" (Français) Michel MINGAM - Centre national RAMEAU, BNF - Bibliothèque nationale de France, Paris, France
  • "Navigation sémantique dans le catalogue du SCD de Paris 12" (Français) Ewa NIESZKOWSKA - SCD - Service Commun de la Documentation, Université Paris XII, France
  • "Libérons nos données ! - le catalogue dans l'espace documentaire du web" (Français) Frédéric MARTIN - département de la bibliothèque numérique, BNF - Bibliothèque nationale de France, Paris, France
    dont la majorité est disponible en ligne, pas toujours facilement audible certes, et au format Windows Média. Les interventions durent entre 30 et 45 minutes.



    La journée est enfin présentée sur le site des Archives Audiosuelles en Sciences Humaines et Sociales par ce texte introductif :
    La bibliothèque universitaire inscrit ses modes d'organisation des connaissances, ses règles de fonctionnement, ses acquisitions et ses offres de service dans un accompagnement institutionnel de l'enseignement supérieur et de la recherche. Synecdoque de la société de l'information, la bibliothèque moderne constitue un environnement multidimensionnel plurivoque simultanément physique, local, virtuel, distant, distribué, composite, technologique, social et humain.

    Véritable "objet de sens", la bibliothèque met en œuvre pragmatiquement l'accessibilité maximale à ses collections en proposant des espaces architecturaux propices à l'accès immédiat aux ouvrages, et en dotant son infrastructure d'équipements technologiques toujours plus sophistiqués, toujours plus diversifiés. L'offre documentaire et para-documentaire s'étoffe alors. A la multiplicité des documentations traditionnelles, viennent s'ajouter les ressources documentaires électroniques, les catalogues en ligne et de multiples services complémentaires qui visent à répondre aux demandes d'usagers subitement embarrassés par la complexité de ce macrocosme documentaire.

    Objet à géométrie variable, que la vague technologique du numérique contribue à faire varier en s'exerçant tantôt sur les contenus, tantôt sur les outils, la bibliothèque tente malgré tout de préserver sa cohérence globale. Or, la profusion des moyens, des ressources et des services qui sont mis à la disposition des usagers, exige de ces derniers, un effort conséquent pour appréhender synthétiquement l'objet bibliothèque. Cet effort est parasité par la nécessité d'acquérir de nouvelles habiletés instrumentales et des manières de faire inédites dans des démarches documentaires et bibliographiques guidées certes par les études supérieures et la recherche scientifique, mais aussi par le développement personnel.

    Cette journée d'étude offre un espace de rencontres et d'échanges aux chercheurs et professionnels des bibliothèques qui viendront présenter recherches, témoignages et expériences sur ces questions.

  • 0 Commentaire-s :

    Enregistrer un commentaire

    rétroliens :

    Créer un lien

    << Home