vendredi, mai 12, 2006

Jeudi Prochain et Jasper Fforde

Avez-vous jamais rêvé d’entrer dans les livres, de rencontrer certains personnages comme on le ferait de personnes illustres, poètes, aventuriers, célébrités, vous croire pour quelques temps leur semblable et vivre à leur côté ?



Thursday Next est l’héroïne des romans de Jasper Fforde. Elle fait partie du département d’opérations spéciales 27, la brigade littéraire en charge des faux et des plagiats. Dans son univers, en effet, la littérature et les œuvres de fictions ont acquis une notoriété inégalée auprès du grand public. Ainsi, à notre instar, les auteurs y apparaissent comme des personnes illustres, leurs maisons lieux de visite et les manuscrits originaux représentent des trésors nationaux inestimables. Mais au-delà, chez elle, les Baconiens sont une secte voulant prouver la non-existance de Shakespeare, qui pourtant jouit d’une célébrité telle que les shakesparleurs, des automates récitant quelques vers d’une pièce du dramaturge pour une piécette, ornent tous les coins de rue. Pourtant, la preuve la plus flagrante de cet engouement universel pour la littérature réside peut-être dans les noms des citoyens qui reprend celui d’un auteur illustre ajouté à un numéro… Art et littérature se voient plus vénérés encore que la religion , la télé ou le foot, tandis que la société est trusté par une méchante multinationale appelée Goliath.

Les romans de Jasper Fforde sont des œuvres à part : uchronies, ni romans fantastiques, ni romans policiers, ni romans humoristiques, ils sont un peu tout cela à la fois tant les étrangetés et les paradoxes se fondent de la manière la plus naturelle possible dans son monde. Pensez donc : tandis que le père de Thursday voyage dans le Temps, elle-même possède un dodo régénéré (version 1.2), participe à une représentation de Richard III aux allures de Rocky Horror Picture Show, discute avec des néanderthaliens et assiste à la grande migration annuelle des mammouths autour d’un pic-nic lorsqu’une voiture lui tombe sur la tête ! Mais la particularité la plus fantastique du roman, et de l’héroïne, réside dans sa capacité à entrer dans les livres comme un touriste irait visiter une ville ou un pays étranger, pouvant par là-même modifier la trame de l’histoire et provoquer l’ire de l’insoupçonnée Jurifiction, la police interne des livres !





Ces romans sont surtout emplis de références aux grands auteurs anglo-saxons, Thursday courant après un manuscrit rare de Dickens, pénétrant dans le Jane Eyre de Charlotte Brontë à la poursuite d’un démon particulièrement retors, et enquêtant sur l’identité réelle du grand Wiliam Shakespeare. Tout cela rien que dans le premier tome. C’est Lewis Caroll qui lui se taille la part belle dans Délivrez-moi puisqu’on y retrouve l’homme à la cloche et les boojums issus de la Chasse au Snark et l’inénarrable chat du Cheshire, improbable bibliothécaire de la Grande Bibliothèque, une bibliothèque infinie qui contient tous les livres qui furent, sont et seront jamais écrits (et pas uniquement publiés), un peu comme la bibliothèque de Babel de José Luis Borgès (texte intégral). On retrouve également Jane Austen, Franz Kafka, Beatrix Potter et bien d’autres… Des références qui peuvent échapper au lecteur français et qui je pense compliquent légèrement la traduction mais des références qui ne font qu'enrichir le roman et augmenter le plaisir de la lecture.

Je n’ai pas conseillé beaucoup de livres jusqu’à présent – à dire vrai, aucun ^^ - mais celui-ci, vraiment, ne le ratez pas. En plus d’un chef d’œuvre, c’est un plaisir immense que vous retrouverez à la lecture de ces deux tomes, en attendant la sortie du troisième prévue pour cet été, du moins je l'espère...

EDIT du 11 octobre 2006 : Ma librairie en ligne vient -enfin- de m'avertir de la sortie du tome 3 : Le puit des histoires perdues.

4 Commentaire-s :

Anonymous FabriceD a dit...

Amusant, ça : deux amis blogueurs conseillent Fforde la même semaine. Mon intérêt est éveillé. Fforde viendra après Drillon, Vialatte et Saint-Simonin, cependant.

5/12/2006 06:37:00 PM    
Blogger Liberlibri a dit...

Je crois que je vais aller très rapidement faire un tour dans une e-librairie !

5/14/2006 12:13:00 PM    
Anonymous Caerby a dit...

Petit commentaire noyé dans les abysses du Blog ^^
On m'a offert Thursday Next et l'affaire Jane Eyre...
Et c'est très bon.
Très très bon !

Je vais d'ailleurs partir à la recherche des autres tomes qui ont l'air aussi palpitant !

8/30/2007 05:15:00 PM    
Anonymous Thilas a dit...

ILs sont palpitants également. Mais le premier conservera toujours cette délicieuse aura qui entoure chaque trouvaille :) Bonne Lecture

8/30/2007 05:27:00 PM    

Enregistrer un commentaire

rétroliens :

Créer un lien

<< Home