mercredi, mai 10, 2006

L'ABES change de look



Je suis littéralement débordé en ce moment et ça commence à m’agacer, notamment parce que j’ai des idées de billets qui ne voient pas le jour ou qui n’ont plus lieu d’être. Ce devrait cependant aller mieux, au fur et à mesure que les dossiers avancent . J’essaierais alors de m’astreindre à un publication plus régulière.

En attendant, je voulais vous annoncer que l’ABES, l’Agence Bibliographique de l’Enseignement Supérieur, venait de changer de site web. Très sincèrement, ce n’était pas du luxe : je n’avais jamais réussi me faire à l’ancienne maquette que je trouvais illisible et pas forcément à jour.

La nouvelle mouture propose sous une nouvelle ergonomie plus conviviale, des informations sur l’agence elle-même, ses missions, ses actions, ses objectifs :
En 2006, les chantiers de l’ABES, dont les orientations et objectifs sont définis par la direction de l’enseignement supérieur, sont :
1. le développement du catalogue collectif de l’enseignement supérieur dont le périmètre doit être encore élargi, le contenu enrichi, la qualité améliorée ;
2. l’enrichissement du portail d’accès aux ressources électroniques qui implique une diversification des fonctions et des contenus tout en veillant à une articulation étroite avec les portails mis en œuvre dans les établissements ;
3. le développement des ressources électroniques qui passe par la mise au point par l'ABES d'un outil destiné à favoriser le dépôt, le signalement et l'archivage des thèses au format numérique.
Le premier point concerne le réseau Sudoc qui gère un catalogue collectif de l’ensemble des ressources sises dans l’enseignement supérieur et permettant leur localisation dans quelque 160 établissements « déployés » regroupant près de 1000 bibliothèques et environ 2000 bibliothèques et centres de documentation supplémentaires "non déployés". En avril dernier, les 10 millions de ppns ont été atteints le gagnant étant issu d'un chargement de notices de livres anciens de Sainte Geneviève. Sans faire de mauvais esprit cependant, on peut trouver sur le site d’OCLC, dont le réseau est international et qui a commencé bien avant des statistiques évoquant qu’une nouvelle notice est ajoutée dans le catalogue WorldCat toutes les 10 secondes et que la base a dépassé le milliard d’entrées. Toutes les personnes responsables d'unités du réseau Sudoc se réunissent une fois pas an à l'occasion des journées Réseau Sudoc, les prochaines étant prévues les 15 et 16 juin.

Le second point concerne le récent portail Sudoc qui se veut un portail documentaire essentiel pour accéder à nombre de ressources en texte intégral sur un vaste corpus documentaire et selon divers types de documents. De fait, il offre la possibilité d’interroger différentes ressources (sous-portails : catalogues et bibliographies, production scientifique, theses, fonds numérisés, sites de references) globalement ou en sélectionnant un type de ressources en particulier. Le portail interroge des bases internes constituées à partir de bases open source permettant le moissonnage OAI et des bases externes connectées au portail via une passerelle Z3950, le protocole SRU/SRW et autres web services. Leur liste est accessible à cette page. Le Portail propose enfin un module APE, Accès aux Periodiques Electronique, qui permet une recherche sur les titres de périodiques électroniques auxquels la bibliothèque de l’utilisateur a souscrit, interface réalisée en collaboration avec le consortium français Couperin et alimenté par la base collaborative professionnelle BIMPE, Base d'Information Mutualiste sur les Périodiques Electroniques.

Le troisième point enfin concerne le projet STAR (Signalement des thèses, archivage et recherche) dont la sortie en deux étapes est prévues courant 2006. A terme, ce nouvel outil devrait permettre le dépôt et le signalement de la thèse en générant une notice dans le SUDOC à partir des métadonnées de la thèse. Il permettra également une indexation du texte intégral et a vocation à remplacer peu ou prou le circuit du bordereau papier. La diffusion et l’archivage pérenne des documents sera réalisé par les établissements, une copie de sécurité transmise au Centre informatique national de l’enseignement supérieur (CINES), sachant qu’il est bien précisé que ce projet ne saurait se substituer aux systèmes locaux, plate-formes de dépôts intégrées aux ENT et SGI, développés par les établissements.
De son côté, le groupe AFNOR (CG46/CN357/Groupe 5) poursuit son travail sur les métadonnées des thèses électroniques (TEF2) afin d'organiser de manière cohérente les métadonnées de thèse riches et normalisées, et ainsi faciliter leur échange et leur diffusion, au niveau national ou international. La norme s’appuie sur METS et Schematron. Il est a noter que le groupe a ouvert un blog consacré à TEF

Je termine par les pages de liens permettant de trouver des ressources utiles pour les professionnels de l'information ou plus spécifiquement sur les thèses par exemple, que je trouve très complètes. Dans le milieu professionnel, de tels répertoires de liens. Pour les usagers, un répertoire partagé existe au CERIMES. Il s'agit d'un catalogue thématique de sites Internet de plus 770 liens remarqués et donc validés par des bibliothèques universitaires. Ces signets ont d'ailleurs été repris par la BU d'Angers dans son nouveau site web.

0 Commentaire-s :

Enregistrer un commentaire

rétroliens :

Créer un lien

<< Home