vendredi, mars 24, 2006

Une autre histoire de bibliothèques...

The librarian has spoken, Sally! We dare not disobey! (p.13)


Voici venir le week-end et avec lui un temps de repos bien mérité ^^

Pour fêter cela, rien de tel que quelques images et dessins pour nous rappeler les joies de l’informatisation (dessins de Claude Razanajao) il n’y a pas si longtemps que cela (via bibliobsession)



Il peut être drôle justement de se pencher sur cette histoire des bibliothèques. En 1922, par exemple, il fallait filer droit, et surtout se garder des mauvaises lectures, alors que dans les années ’70, l’ambiance semble plus relâchée, tandis que de nos jours, tenir une bibliothèque tient encore du militantisme, semblerait-il, sans doute à cause de l'ombre menaçante du USA Patriot Act.



Remarquez, notre loi DADVSI n'est pas sans faire réagir la profession et nous aurions bien besoin parfois d'un petit coup de main.

C’est que bibliothécaire n’est pas facile comme boulot : demandez donc à Mary, héroïne d’un film par des et pour les bibliothécaires. Et bientôt on pourra dire : "My librarian the hero" à l'instar du film de Gérard Lauzier.
Batgirl's Librarianship
Barbara Gordon, the niece and adopted daughter of Police Commissioner Jim Gordon, graduated summa cum laude from Gotham State University with a degree in Library and Information Scienc. After graduating, she became the head reference librarian at Gotham Public Library.
The librarian transformation into Batgirl happened one night on her way to the policemen's masquerade ball. Dressed in a homemade "Batgirl," costume, she accidentally encountered the villain Killer Moth and foiled his attempt to kidnap wealthy Bruce Wayne. Barbara enjoyed the thrill and risk of crime fighting, and after modifying her motorcycle to create the Batcycle, Batgirl was born.
Remarquez, On trouve là une représentation plus glamour que cette évocation dans le film The New Guy.

De toute façon dans le futur, tout sera numérisé, plus besoin des bibliothèques. On pourra décharger des livres et les consulter rapidement. Alors certes, le livre électronique n'en est qu'à ses balbutiements mais ces derniers
semblent d'ores et déjà prometteurs, notamment pourquoi grâces aux dernières avancées technologiques, comme les écrans souples par exemples, à moins tout simplement que la lunette numérique ne soit l'avenir de l'e-book ? (c'est moi qui fait une fixation sur les héros de comics ou ces lunettes ressemblent-elles furieusement à la visière de Cyclop des X-men ?)



Voire, le papier lui-même n’aurait-il pas vocation à devenir obsolète ? Les expériences de papiers ou d’encres électroniques paraissant de plus en plus prometteuses



Une évolution qui nous promet encore nombres de discussions et de rencontres, ne serait-ce que sur les questions de métadonnées ou les considérations sur les formats (on s’amuse comme on peut)

D'ici là, rien ne vaut un bon échange physique avec son public, qu'il vienne nous voir ou que nous allions à sa rencontre...


ceci n'est pas un bibliobus



Allez, le mot de la fin aux enfants :

0 Commentaire-s :

Enregistrer un commentaire

rétroliens :

Créer un lien

<< Home