mardi, mars 21, 2006

errances oniriques

Lu sur Langue, Sauce Piquante, le blog des correcteurs du Monde :

Le rêve qui nous rend vagues... Du latin vagus, vagabond, vint exvagus, lequel donna naissance à esvo. Du vagabondage au rêve, juste le temps de “perdre le sens”, comme le disait l'ancien français desver. Hop, l'esprit est parti, impossible de le parquer en des enclos réservés.

Voilà qui a de quoi me plaire...

0 Commentaire-s :

Enregistrer un commentaire

rétroliens :

Créer un lien

<< Home