mercredi, février 08, 2006

sites web de bibliothèques

Nicolas Morin nous l’a appris vendredi : le nouveau site web de la BU d’Angers vient d’être mis en ligne avec pleins de nouvelles fonctionnalités dont tout le monde rêve ^^ :
Il y a de la personnalisation, des fils RSS, des vignettes pour les nouveautés, et tutti quanti. Le principe de base est de relier des ressources (livres, périos, bases de données), des services (bibliothèques, bibliothécaires) et des lecteurs en les regroupant par leur centre d’intérêt: les livres de droit et la bibliothèque de droit proposés aux internautes étudiants en droit, par ex.

Bon quand je dis tout le monde, je parlais déjà de moi. J’avais voulu mettre en place dans notre SCD un projet pu ou prou semblable. En effet, l’idée originelle était de mettre en place et promouvoir plusieurs itinéraires tracés pour les différents types de publics censés fréquenter notre site web en fonction de leurs besoins, inspiré en cela par ce que proposait Bertrand Calenge sur le site de la bibliothèque municipale de Lyon.

L’idée était donc de définir ces parcours multiples liés aux différentes pratiques, pour chaque grande discipline d’une part et pour les niveaux étudiants et chercheurs d’autre part. A partir de là, il suffisait de leur proposer une page reprenant dynamiquement les informations qui intéresseraient ces publics avec des sélections issues de nos collections, de ressources externes (liens), des infos pratiques ou de l’actualité le cas échéant. Une sorte de bouquet de ressources contextualisées vers lequel on aiguillerait les usagers. En fait, rien de bien original finalement.

Comme souvent sur les sites web de bibliothèques, on retrouve trois grandes parties : une première sur l’institution présentant les lieux, le fonctionnement et donnant des infos pratiques, une seconde sur les ressources proposant donc cette approche par discipline, une dernière sur les services offerts regroupant le compte-lecteur, les formulaires de contacts (PEB, suggestions d’acquisition, renseignements) ou les documents de formation à la recherche documentaire. Mais Angers semble privilégier les ressources ce qui semble parfaitement compréhensible par rapport aux autres grandes rubriques ; sont d’ailleurs absents les conditions d’inscription ou le règlement intérieur. Autre question : que permet l’authentification pour les usagers ? Peuvent-ils accéder au compte-lecteur ? Les personnels ont-ils ensuite accès à un intranet ?

Reste à saupoudrer le tout d’un peu d’interactivité ce que propose bien Angers via sa lettre d’information, ses fils RSS ou la présence des formulaires. Et si on parvenait à faire comme avec Netvibes, permettre à l’usager de personnaliser lui-même son interface de façon à ce que le site web devienne support du service et service lui-même. De même je me demande comment incorporer les nouveaux concepts collaboratifs du web sémantique pour le rendre plus flexible et réactif… Je suppose qu’au moins on peut se rabattre sur l’OPAC en l’enrichissant de nouvelles fonctionnalités « amazon-like », ou « blog-like » (illustration) et voilà venir à nous la vague du 2.0, pas toujours à bon escient d’ailleurs…

Nous voilà donc avec pleins d’idées à concrétiser dans nos contextes particuliers pas toujours simples s’entend mais néanmoins passionnants, évidemment.

0 Commentaire-s :

Enregistrer un commentaire

rétroliens :

Créer un lien

<< Home