lundi, décembre 12, 2005

Histoires de classifications...



Totem Consult nous parle de cet intéressant et original système de classement papier mis au point par Noguchi Yukion, un économiste japonais : The Nogushi Filing System.
Mode d'emploi: classez chaque document, quelque soit son type (facture, note de réunion, manuel d'utilisateur, etc.), dans une enveloppe type A4 sur laquelle vous inscrivez son contenu. Rangez ensuite les enveloppes (par exemple verticalement sur une étagère) en y insérant les nouvelles du même côté (par exemple à gauche). Chaque document retiré du classement pour utilisation sera remis dans le classement comme s'il était un nouveau document (sur le côté gauche) plutôt qu'à l'endroit où il se trouvait initialement. Ainsi, après un certain temps, les documents inutilisés seront progressivement migrés vers la droite du classement.

Ce système s'appuie sur l'idée que les gens retiennent plus facilement quand un document a été utilisé pour la dernière fois plutôt que où il a été classé. De plus, avec un système traditionnel de classement par sujet, quelque soit le choix des rubriques, on finit toujours par avoir des documents à classer à plusieurs endroits. Enfin, le traitement de l'archivage est simplifié: il suffit de retirer les enveloppes de la partie droite de l'étagère plutôt que de parcourir l'ensemble des dossiers !

Le site How to Catalog Your Masonic Library consiste, lui, en la numérisation du livre Classification of the Literature of Freemasonry and Related Societies (comment classer la literature franc-maçonne et les sociétés associées) de William L. Boyden (1991). Un système de classification décimal qui s’apparente peu ou prou au système de classification de la Dewey :
    (M pour Main divisions)
    M00 Généralités
    M10 Histoire et Philosophie
    M20 Usages et Affaires
    M30 Jurisprudence
    M40 Institution et éducation
    M50 Art et Architecture
    M60 Littérature et Musique
    M70 Cercles n’acceptant que des Francs-Maçons
    M80 Femmes dans la Franc-Maçonnerie
    M90 Noirs et Francs-Maçonnerie

(via catalogablog)

Le même site souligne le débat tout anglo-saxon qui courre sur la graphie de « catalog », version U.S., (vs « catalogue », version britanique) dont les variantes sont accusées de troubler les bibliothécaires provoquant confusion, gêne lors des recherches et accusées de trahir la valeur professionnelle de normalisation.
The predominant spelling in Britain (catalogue) differs from the predominant spelling in the U.S. (catalog), but within the U.S. both spellings are commonly used. Both of these different practices create inconsistencies. Although the spelling catalog has long been prescribed in the U.S., it has not fully caught on. The spelling catalog is far more common on the Web than catalogue. The best solution to this dilemma for librarians may be to not use this outmoded term at all.


0 Commentaire-s :

Enregistrer un commentaire

rétroliens :

Créer un lien

<< Home