lundi, novembre 28, 2005

Décès de Pierre Seel



J'ai appris ce vendredi avec consternation et une immense tristesse le décès de Pierre Seel, âgé de 82 ans.

Je l'avais rencontré et travaillé avec lui alors que j'étais militant puis président des Flamands Roses, dont la reconnaissance de la pdéportation pour homosexualité demeure un cheval de bataille. Leur site d'ailleurs évoque la biographie de cet homme courageux et militant.

Il faisait partie des derniers témoins vivants de la déportation pour homosexualité, surviviant du camp de Schirmeck, à près de 30 kilomètres de Strasbourg, malgré les tortures physiques et morales subies qu'il a racontées dans un livre, Moi Pierre Seel, déporté homosexuel, co-écrit avec Jean Le Bitoux en 1994. Et il en fallait du courage pour pouvoir évoquer cette période au début des années '90 où l'homophobie était vive, voire palpable lors de la Journée du Souvenir qui a lieu tous les ans le dernier dimanche d'avril.



Pierre Seel était aussi apparu dans le film poignant Paragraphe 175 (2000), de Rob Epstein et Jeffrey Friedman, donnant la parole aux survivants sur leur histoire personnelle et dont le titre évoque le numéro de loi allemande datant de 1871 qui condamnait à la prison "les actes contre nature" entre hommes.



Il évoque son arrestation, les sévices supportés dans le camps, ceux vécus à la libération parce que révéler qu'on a été déporté pour homosexualité était impossible dans la société de l'époque, ne serait-ce parce qu'elle fut repénalisée à la libération sous le régime du Général de Gaulle.

Ces dernières années il ne se déplacait plus que difficilement ou pour de grandes occasions comme la pose d'une plaque commémorative au camp du Struthof. Il avait décliné l'invitation de Jacques Chirac pour l'inauguration du Centre européen du Résistant déporté sur le site du camp de Natzweiler-Struthof pour raison de santé.

Très honnêtement, je ne le connaissais pas plus que cela. Je l'avais rencontré. Admiré. Mais cette annonce me remplit de tristesse comme si je l'avais toujours connu.

Voici ce qu'en dit la nouvelle de Têtu annonçant ce décès et les hommages qui l'ont suivi :
Pierre Seel est mort
La famille de Pierre Seel et le Mémorial de la déportation homosexuelle ont annoncé le décès de Pierre Seel, le 25 novembre, à Toulouse. Pierre Seel, qui était âgé de 82 ans, était un militant infatigable. Toute sa vie durant, il s'était battu pour que les autorités françaises reconnaissent officiellement la déportation d'homosexuels durant la seconde guerre mondiale. Pierre Seel, avait été déporté à 17 ans au camp du Struthof, en Alsace avant d'être enrôlé de force dans l'armée allemande et envoyé sur le front russe. Outre les nombreux témoignages qu'il avait donnés, il s'était battu pour que les cérémonies du souvenir de la déportation accueillent en leur sein les représentants d'associations homosexuelles. Après des années de c! ombats, les autorités les avaient, à partir de 2001,
progressivement invitées. Et Jacques Chirac avait franchi un pas historique en reconnaissant en avril dernier l'existence de la déportation homosexuelle Pierre Seel, qui avait finalement été reconnu et indemnisé par l'Organisation internationale pour l'immigration (OIM) comme victime de l'holocauste, expliquait, en avril 2003, que tant qu'il serait pas reconnu «déporté pour homosexualité», il se considèrerait «comme un sans papier». Il avait t! émoigné de son histoire dans Moi Pierre Seel, déporté homosexuel (Calman Levy). Un service religieux sera donné le lundi 28 novembre 2005 et sera suivi d'une mise en terre dans le cimetière de Brames, dans le Lot-et-Garonne.




voir aussi
  • le site du MDH
  • la page Histoire sur Lambda-education.
  • Le site des Flamands Roses.

  • 1 Commentaire-s :

    Anonymous Christophe fourmeau a dit...

    Bonjour Thomas.
    Je viens de découvrir ton blog grâce au lien effectué vers le site des Flamands Roses. Félicitations pour ce blog sobre, émouvant, instructif.
    Je crois que je vais revenir souvent.
    Christophe fourmeau (Flamands Roses)

    12/26/2005 02:57:00 PM    

    Enregistrer un commentaire

    rétroliens :

    Créer un lien

    << Home