jeudi, avril 14, 2005

Livres trotteurs

Connaissez-vous le bookcrossing ?

Son principe est simple : partager les livres qu'on a lu et aimé en les laissant traîner dans la nature, sur un banc, un muret, dans la rue, une table de café, avec un gros post-it rose fushia pour attirer le regard du passant innocent et un article à l'intérieur sur le bookcrossing... et suivre ensuite leur parcours grâce à internet.

J'adore cette idée de partage et d'échange, de laisser vivre leur vie aux livres et d'en avoir les commentaires aussi en retour car, il faut l'avouer, avoir un retour de lecture après en avoir conseillé le titre est super agréable. Sur le livre à cette fin se trouve une étiquette avec un identifiant et le découvreur est prié d'enregistrer sa découverte sur internet afin que tous puissent suivre les voyages. Il peut également ajouter ses critiques et commentaires. Bon, il faut se dire que seulement 20% des livres sont ensuite "attrapés" (on en a des nouvelles sur le site). Les autres ? On ne sait pas. Mais si un quidam l'a attrapé et gardé car il lui a plu, c'est déjà ça.

Le bookcrossing, phénomène international, compte près de 5000 membres en France où les bookcrosseurs ont leur site et même un forum.

Les bookcrosseurs organisent régulièrement des rencontres et évènements ludiques dans les principales villes de France, qui donnent lieu à de grands lâchers de livres. Car non seulement il s'agit d'un échange de plaisir et de loisir, mais en plus les bookcrosseurs lui donnent un aspect de jeu : c'est la fameuse "Chasse aux trésors" . Du coup, c'est tous les jours Pâques, sauf que cette fois, les oeufs sont un peu plus épais et moins chocolatés... A ce sujet, ce samedi 9 avril était organisé à Rennes une sorte d'enquête policière à laquelle tout le monde était convié, bookcrosseurs ou non. Plus de 40 bookcrosseurs dans 23 villes de France, et même au-delà des frontières, ont écrit chacun un épisode de cette grande enquète, censé se dérouler dans leur ville. Et dans chaque épisode intervient un livre, qu'il s'agissait alors de retrouver pour découvrir un indice menant à la solution finale et retrouver Modo... à voir sur le site web du jeu.

Et si c'était ça la concrétisation du fantasme de Borges ? Une bibliothèque à l'échelle du monde...

Bon week-end à toutes et tous...

2 Commentaire-s :

Anonymous Miss Tics a dit...

C'est vrai que le principe en est très sympathique et plaisant, mais je me demande dans quelle mesure le français n'est pas réputé trop individualiste et perso pour permettre à la chaîne de survivre? Moi-même j'hésiterai à abandonner sur un banc un bouquin que j'ai adoré...trop peur qu'il attérisse dans une poubelle, qu'il soit revendu au marché noir, récupéré par le bouquiniste du coin... Mais s'il y a une pétition "libérons les livres", je vote pour !

4/15/2005 09:26:00 AM    
Blogger Beo a dit...

Coucou, quel joli fantasme non? Une bibliothèque à l'échelle mondiale.

C'est exactement ce qui se passe avec le bookcrossing. Pour le pratiquer depuis bientot un an, en Suisse; mais ça c'est un détail car il se fait très bien en France comme ailleurs.

Donc: c'est clair que la libération d'un bouquin demande un détachement, quitte à acheter un exemplaire en bouquinerie si on tiens trop à celui qu'on possède.

Il se fait des découvertes étranges et innatendues en trouvant un bouquin qu'on aurait pas nécessairement acheté, donc lu.

Le phénomène marche aussi pour celui qui trouve le bouquin qu'on a adoré lire et qui le découvrira grace à nous.

Et puis un bouquin qui dort dans un carton à la cave ou au grenier c'est aussi scandaleux que celui qui se retrouve à la poubelle. C'est mon avis.

4/15/2005 10:55:00 AM    

Enregistrer un commentaire

rétroliens :

Créer un lien

<< Home