mercredi, août 24, 2005

Rex libris



Dans ce nouveau comic américain, à paraître sous peu, les bibliothécaires appartiennent tous à une société secrète fondée en 242 avant JC par Callimaque, le responsable de la bibliothèque d'Alexandrie, et appelée l 'Ordo Bibliotheca (mais connue dans certains cercle sous le nom de Litterati Sodalicium) dont la devise est "Sapere Aude" : Ose Savoir. Au cours de l'histoire, ses archimages tels que Avicennes, Robert Bentley, Benjamin Franklin... luttèrent contre l'ignorance et les mauvaises influences des "Old Ones" et de leurs séides chtoniens (dont les "undead, brain-eating, book-burning zombie mercenaries that plagued Southern Italy throughout the Eleventh Century") en soutenant le savoir humain, protégeant et transmettant le savoir des anciens. On peut suivre leurs traces au sein de centres culturels comme l'Université de Salamanque en Espagne, celle de la Sorbonne en France, le Palais Saint-James au Royaume-Uni. Le siècle des Lumières et la marche du progrès leur doivent beaucoup.

Avec la découverte des crystaux de téléportation (fonctionnant à l'énergie tellurique) en 1921 furent permis les voyages intersidéraux. Dès lors, "a whole new era in lending opened up: interstellar book loans became possible". Des prêts interstellaires ! Ce fut aussi l'aube de la création d'une bibliothèques d'ouvrages extraterrestres. De plus, les crystaux permettent aux bibliothécaires d'explorer l' Oeinirimundus, le monde des rêves, et d'entrer dans le monde de la Littérature elle-même afin de rendre réels des objets fictifs.

The current Archmagus of the Ordo Bibliotheca is unknown, but one can be sure they are working behind the scenes for the sake of all humanity, and their efforts to disseminate secret knowledge to the public can be seen, all over the world, at your local library branch. Soyons rassurés.


(from Catalogablog )

0 Commentaire-s :

Enregistrer un commentaire

rétroliens :

Créer un lien

<< Home