vendredi, mai 20, 2005

sacrés français

Miss TICS nous parlait il y a peu de cette tendance bien française de vouloir absolument parler français.

Ce n'est pas en soi une mauvaise chose je pense, mais le temps que les termes soient validés par la très officielle Commission générale de terminologie et de néologie et passent au journal officiel et il est un peu tard. Les habitudes se sont ancrées et même les gallicismes forgés par nos amis québécois n'ont plus autant de poids. Peu de gens parlent de leurs courriels, et encore moins des livrels même si le terme livre électronique semble persister devant l'américain e-book

Quelques exemples tout de même : Miss TICS nous informait que dorénavant
le WIFI devait se prononcer ASFI (Accès Sans Fil à Internet), Le hotspot est désormais appelé une zone ASFI. De même, un spammeur se diraarroseur et votre MMS se mue en message multimédia.

Au J.O n° 116 du 20 mai 2005 page 8803, texte n° 98, on découvre en plus que désormais :
mon blog devient un vulgaire mais non moins officiel bloc-note, abrégeable en bloc. Exit les blogues et les jouebs. De même, un hoax se dira canular.

Je note quand même le verbe ripper issu de l'anglais to rip signifiant Extraire directement d'un support enregistré des données numériques en vue de les reporter sur un autre support, sans recourir à la conversion analogique intermédiaire habituellement nécessaire.

Quand même, la culture francophone, c'est chouette...

0 Commentaire-s :

Enregistrer un commentaire

rétroliens :

Créer un lien

<< Home